DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Organisation & Management

Dissertation : Organisation & Management. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 7

« 10heures ». Le feu de « 10heures » est un incendie que les pompiers et les parachutistes ont l’habitude de traiter. Il est l’un des plus communs. Ainsi la procédure d’extinction est un mécanisme répétitif qui est par conséquent devenu un automatisme. Une routine s’installe ce qui minimise l’attention et les précautions prisent à l’égard de cet événement. Ceci a été le cas. L’information qui a été annoncée par radio annonçant un feu de 10heures a eu pour conséquence de mettre les parachutistes et les pompiers en confiance. De plus, l’absence de la radio fut un élément influant sur la situation, n’ayant eu aucune autre information supplémentaire transmise par radio et ne pouvant transmettre aucune information, les parties prenantes sont arrivées confiantes sur l’incendie et se sont retrouvées confrontées à une situation imprévue. Ils n’ont donc pas eu le temps de s’adapter aussi bien en termes psychologique qu’en termes d’équipements. Ceci a créé un sentiment de panique.

Nous retrouvons donc le schéma de l’organisation de système à état.

Nous pouvons illustrer ces affirmations par l’anecdote d’un conducteur habitué à emprunter le même chemin tous les jours. Au fils des jours, il se sentira de plus en plus en confiance, apprendra à connaitre la route et ses détours et arrivera à se persuader qu’il ne pourra jamais avoir un accident sur cette route tellement il l’a maitrise. Toutefois, c’est souvent dans ce genre de situation que les accidents arrivent. Le conducteur prend confiance en lui et sera donc moins attentif à la route et aux obstacles. Il aura ainsi de plus forte chance d’avoir un accident sur une route qu’il emprunte tous les jours que sur une route qui lui est inconnue.

Type d’organisation « système à décideurs multiples» :

Selon la « théorie des jeux » de NEUMANN, dans un contexte donné, si deux ou plusieurs personnes se partagent la prise de décision, cela impliquera :

-confusion : les équipes ne savent plus à qui se référer et quels ordres suivre. Ceci est une source d’erreur et d’anxiété.

-une situation de conflit : les personnes en confrontation pour le leadership seront en conflit, les ordres ne seront plus claires et cela aura la conséquence de semer le doute dans les équipes et de réaliser de graves erreurs.

Dans ce cas précis, trois hypothèses sont envisageables :

-la divergence : chaque leader restera sur ses positions et la situation ne pourra se décanter.

-La convergence : l’un des leaders se ralliera aux arguments de l’autre leader. La situation sera propice à l’amélioration.

-Le compromis : les deux leaders se mettent d’accord sur une solution alternative. La situation pourra avancer.

Dans le cas présent, deux relations sont à étudier : le leader et le commandant puis le commandant et le capitaine des pompiers.

En effet, le leader avait en charge la gestion de la crise, mais face à l’ampleur des événements il s’est senti dépassé et n’a pas assumé son rôle. Le fait qu’il n’ait pas fait le point avec le garde forestier n’a qu’empiré la situation car il lui manquait des événements. En effet, lorsqu’on arrive sur un accident ou un incendie, il semble impératif de se renseigner auprès de la personne témoin de la scène afin de recueillir un maximum d’informations.

Aux vues de la réaction du leader, le commandant décide de prendre la direction des opérations. Ceci sans aucune légitimité, ce qui induit la confusion dans l’esprit des équipes. En effet, le leader et le commandant ont tous deux des métiers et rôles bien définis, il n’est en aucun cas pertinent de les intervertir sans aucune expérience. Même en situation de crise, les décisions logiques ne sont pas les plus perspicaces et les moins risquées. La communication entre les membres de l’équipe est par conséquent au plus bas, cela engendre une rupture avec l’environnement perçu (feu de 10heures ou non ?==>confusion), de la désorganisation et la perte de repères entre les membres qui ne communiquent plus. Le commandant perd de plus en plus de crédibilité.

Par ailleurs, le commandant et le capitaine des pompiers se retrouvent tous deux en dualité quant à la gestion de la crise. Le capitaine propose dans un premier temps d’abandonner l’équipement des pompiers, proposition qui a été refusée. Ceci semble logique car les équipes ne savent plus à qui elles doivent se référer. La deuxième proposition fût le contre-feu. Etait-elle la plus pertinente ?

Deux leaders qui s’affrontent ne peuvent en aucun cas optimiser une situation. Ils sèment la confusion dans l’esprit de leur équipe tout autant que dans la leur. De plus, l’ajout du stress et l’urgence de la situation ne fait que rendre plus grave chaque prise de décision.

Ainsi nous voyons bien que nous sommes dans un système à décideurs multiples. Trois acteurs auront à leur tour joué un rôle de décideur, ce qui dans le cas présent n’a qu’aggravé la situation, mettant en péril la vie des équipes.

Question 3 : Quelle typologie d’apprentissage observe-t-on ?

Expliquer le mode de fonctionnement interne des para et des pompiers d’où découlera les different type d’apprentissage

En premier boucle par le fait que le leader se soit manifesté en ayant une action a la suite du mauvais rslt obtenus de l’action des pompiers et a decidé de faire le contre feu, il a donc essayé d’améliorer la situation. C’est un système qui arrive souvent en cas de crise. Situation de crise genere une prise de decision rapide et une orientation sur le court terme : objectif court terme : eteindre le feu. Certains parametres sont peut etre exclus comme la securité car l’objectif est centralisé

3eme boucle : finalité sauver la vie des equipe mais le resultat reste d’eteindre le feui

Faire la transition en disant pourquoi la situation est incertaine.

Quelle typologie d’apprentissage est pertinente ?

Comment modifier la carte cognitive des personnes dans cette situation ?

Comment modifier la carte cognitive des personnes dans cette situation ?

Le problème que rencontrent les acteurs de l’incendie, que sont les pompiers et les parachutistes, est l’accès à l’information. L’information du garde forestier au commandant (sachant que c’est au commandant de se rapprocher de ce dernier afin de l’obtenir) ; suivie par l’information du commandant vers ses troupes ; mais également l’information à l’ensemble des parties prenantes sur leur rôle respectif, l’information sur l’état de l’incendie,

...

Télécharger au format  txt (10.7 Kb)   pdf (97 Kb)   docx (9.5 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com