DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Les Debuts De La Guerre Froide

Commentaires Composés : Les Debuts De La Guerre Froide. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 8

n2. lancer un programme nucléaire pour tenter de parvenir d'urgence à la parité avec les USA en brisant leur monopole (bombe A en 1949 et bombe H en 54)

3. se ménager un glacis protecteur en Europe et en Asie pour mieux assurer la sécurité de l'URSS

 En fait, c’est la raison d’état, c'est à dire la sécurité soviétique qui pour Staline l'emporte largement sur les raisons idéologiques, c’est à dire la propagation du communisme et la révolution mondiale. A preuve, il incite à la modération des partis frères là où la sécurité soviétique n'est pas concernée ( Fr, It ...) mais incite les communistes des pays voisins de l'URSS à s'emparer des postes-clés du pouvoir malgré la faiblesse de leur implantation.

1°) L'engrenage de la méfiance commence dès 1945 - 1946.

a) Les prétentions soviétiques et la menace communiste

 En Europe de l'Est, maintien de l'armée rouge

 En Turquie, en Grèce, en Iran, pressions soviétiques

 En Chine, reprise de la guerre civile

b) Les réactions occidentales

 Churchill parle publiquement d’un « Rideau de fer » qui s’est abattu sur l’Europe de Stettin à Trieste ( discours de Fulton)

 La fermeté américaine

 Arrêt dès 1945 de la loi de prêt-bail

 Mauvaise volonté occidentale pour les démontages d'usines allemandes

 Mobilisation de la flotte US en Méditerranée et pressions diplomatiques

2°) Le processus de conquête

Il mérite d’être souligné et sera le même dans tous les pays d’Europe de l’Est, à quelques nuances près, prenant l’apparence de la légalité, se développant en fait sous la pression.

 Occupation par l’armée Rouge

 Dénazification et épuration menées avec le concours de l’armée rouge, et démantèlement des structures et cadres politiques de l’ancien régime.

 Regroupement dans un « Front National » contrôlé par les communistes, des forces issues de la résistance Constitution d’un gouvernement de coalition ou d’Union Nationale dans lequel les communistes contrôlent les postes-clés ( Intérieur, Justice, Armée, Economie )

 Noyautage de l’état, de l’administration, de la société tout entière ( associations, quartiers, usines …)

 Elimination de l’opposition

 Elections truquées en terrain préparé garantissant la victoire des communistes et des socialistes ralliés

 Signature d’un traité d’alliance avec l’URSS, l’alliance étant scellée au profit du plus fort

 Interdiction de l’opposition qui est pourchassée, ses chefs étant en fuite, en prison ou exécutés avec instauration du totalitarisme importé d’URSS : parti unique, police politique, milice, et règne de la terreur et de la peur

3°) La multiplication des « démocraties populaires » en Europe de l'Est

a) Moscou impose le système soviétique là où l’armée rouge est présente

= mise sous tutelle rapide pour les ex-alliés du nazisme :

 Bulgarie,

 leader communiste = Dimitrov

 après le traité de paix de 1947, il instaure une démocratie populaire et le chef de l’opposition est exécuté en septembre

 Roumanie,

 interdiction des partis « bourgeois » puis abdication forcée du roi Michel en novembre 1946

 proclamation de la république populaire en avril 1948

 Hongrie,

 « Tactique du salami » : élimination de l’opposition tranche par tranche

 aux élections de 1947 les communistes ne font que 22 % mais l’opposition est extrêmement divisée ce qui va faciliter son élimination par tranches successives

 le communiste Rajk, chef de la police, aidé par les services soviétiques multiplie les arrestations et les communistes s’emparent des rouages du pouvoir les uns après les autres ; en 1948 la Hongrie est sous contrôle communiste.

b) deux cas particuliers : Yougoslavie et Albanie

 la Yougoslavie de Tito et l’Albanie de E. Hodja deviennent des régimes communistes par eux-mêmes, sans intervention soviétique

 libération de ces territoires de l’occupation allemande sans l’intervention directe de l’armée rouge de telle sorte que ces pays évitent la tutelle soviétique ; pour le reste le processus est largement semblable …

c) Le sort de la Pologne

1. Le Contexte initial :

1.1. Un fond de misère et de souffrance issu de la guerre

 1/5ème de la population polonaise massacrée et génocide de la communauté juive

 d'importants déplacements de personnes du fait des modifications frontalières de 1945

1.2. Des promesses faites à Yalta

 droit des peuples à disposer d'eux-mêmes

 organisation d'élections libres

1.3. Un gouvernement d'Union Nationale

 formé le 25 Juin1945

 ossature communiste, issue du comité de Lublin

 participation de libéraux

2. la mainmise communiste sur le pays

2.1. noyautage et contrôle de l’administration du pays

 vigoureuse protestation des polonais de Londres

 vive émotion en occident d'autant que les Soviétiques déportent en URSS des résistants polonais démocrates, taxés de ... fascistes !...et que l'on n'a pas oublié la découverte du charnier de KATYN (les Allemands avaient découvert en 1943 les corps de plus de 5000 officiers polonais abattus vraisemblablement par l'Armée rouge en 1939)

 mais l’occident assiste impuissant à l’épuration et à l’éviction des libéraux

2.2. 1946 :

 toujours pas d’élections libres prévues à Yalta

 signature d’un traité d’assistance mutuelle avec l’URSS

 en conséquence les USA suspendent leur aide à la Pologne.

2.3. Les élections truquées de janvier 1947

 succès préparé des candidats pro-soviétiques

 défaite définitive des anciens partisans du gouvernement de Londres

2.4. La Pologne bascule alors à l’Est

 les anciennes institutions sont abolies,

 l’armée et la milice contrôlées par les communistes encadrent la population

 en décembre 1948, le parti communiste absorbe les socialistes dans un parti unique : le POUP ( Parti Ouvrier Unifié Polonais )

La Pologne est satellisée dans l’orbite soviétique au mépris des accords de Yalta et cela engendre un durcissement des Etats-Unis : on peut donc considérer que la Guerre froide débute à ce moment là.

B. LA RUPTURE ET LA MISE EN PLACE DES BLOCS

1°) L’Endiguement : Doctrine Truman et Plan Marshall

 Le raidissement américain s’amorce dès janvier 1947 avec la nomination d’un militaire célèbre au poste de Secrétaire d’Etat, c’est à dire à la tête de la diplomatie américaine : le général Marshall. Les USA sont désormais convaincus de la nécessité d’une politique de fermeté à l’égard de l’URSS ; il faut arrêter l’expansion du communisme, le contenir dans les limites qu’il a atteintes : c’est l’endiguement.

 Pour ce faire, les USA disposent de plusieurs atouts :

 le monopole nucléaire

 la puissance financière et économique

 la CIA, qui vient juste d’être créée

a) la Doctrine Truman

 Discours du 11 mars 1947 devant le Congrès

 Réponse à la demande formulée par la GB déficiente aux USA pour qu’ils prennent le relais en Grèce et en Turquie. EN fait la Doctrine Truman dépasse largement le cadre de ces deux seuls pays.

 Contenu de la doctrine

 le

...

Télécharger au format  txt (13.3 Kb)   pdf (127.1 Kb)   docx (12.3 Kb)  
Voir 7 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com