DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Quelles Ont Été Les Causes Et Les Conditions Des Grands Voyages d'Exploration Au 15Eme Siècle ?

Rapports de Stage : Quelles Ont Été Les Causes Et Les Conditions Des Grands Voyages d'Exploration Au 15Eme Siècle ?. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

ope. Portugais et Espagnols imaginent alors de concurrencer ces circuits traditionnels en découvrant une nouvelle route maritime vers l'Orient.

Par ailleurs, l'épuisement des mines européennes d'or et d'argent provoque une insuffisance de monnaie métallique. Mais les besoins monétaires sont considérables avec le développement du commerce et de l'industrie, le financement de la guerre de Cent Ans... Trouver un nouvel approvisionnement en métaux précieux devient indispensable.

C) Des raisons intellectuelles

L'or existe en Afrique soudanaise, mais le trafic est contrôlé par les caravaniers sahariens musulmans. L'accès direct aux mines d'or africaines ne peut se faire que par la voie maritime. Il est donc primordial à ce moment-là de mieux connaitre la Terre et de vérifier certaines hypothèses géographiques (en particulier, la distance maritime entre l'Europe et l'Orient par la voie maritime par l'ouest).

D) Des raisons politiques

Politiquement, les fins de la guerre de cent ans et de la Reconquista, ont permis de libérer des forces qui peuvent être mises au service de l’aventure maritime. C’est ainsi que grâce à cette main d’œuvre, bon nombres de voyages ont pu être effectués.

II) Les conditions des grandes découvertes

A) Une meilleure connaissance de la Terre

Au cours du XVe siècle, les marins européens (Italiens, Portugais, Majorquins, Français) ont une meilleure connaissance de la Terre. La sphéricité de la planète est désormais admise. Mais ses dimensions sont sous-estimées et la taille de l'Asie est exagérée (une idée très répandue situe le Japon et la Chine à l'emplacement des États-Unis actuels), donc le trajet Europe-Asie par l'océan Atlantique devait être court. Bien sûr, l'existence de l'Amérique est inconnue. Par contre, beaucoup pensent désormais que les océans et les mers sont très étendus (les deux-tiers de la surface terrestre) et communiquent entre eux.

Les conditions de navigation dans l'océan Atlantique sont de mieux en mieux connues après les nombreuses expéditions maritimes du XIIIe siècle et du XIVe entre la côte du Maroc, les îles Canaries au Sud et les Açores à l'ouest. L'existence des vents alizés du Nord-Est et celle des grands vents d'Ouest permettent d'envisager un aller et surtout un retour vers l'Europe en cas d'expédition vers l'ouest.

La cartographie a fait des progrès grâce aux portulans (instructions nautiques) élaborés par les Italiens. Ils sont mis à jour continuellement avec les données recueillies pendant les explorations. Le prince portugais Henri le Navigateur réunit au Cap Saint Vincent (Portugal) une collection de cartes et des équipes de savants.

B) Nouvelles techniques pour naviguer

L'utilisation de la boussole, à partir du XIIIe pour les Européens, permet de déterminer les points cardinaux, donc de rectifier la direction d'un trajet. La vitesse du navire est estimée par le capitaine en tenant compte des vents, de l'état de la mer, des courants marins éventuels.

La latitude peut être calculée avec suffisamment de précision avec l'utilisation de l'astrolabe et de l'arbalète qui donnent la hauteur de l'Étoile polaire au-dessus de l'horizon (l'Étoile polaire donne approximativement le nord géographique dans l'hémisphère Nord). Par contre, la longitude est très mal estimée, faute d'outils précis pour mesurer le temps de navigation par rapport au point de départ (on utilise toujours le sablier).

Le navire caractéristique des grandes découvertes est la caravelle. Ce navire à coque large, n'a qu'une faible calaison (enfoncement dans l'eau), le fond est plat et renforcé, ce qui favorise une exploration côtière. Les bords sont élevés, ce qui permet d'affronter les lames d'eau de l'océan Atlantique. La caravelle dispose de plusieurs mâts, sur lesquels sont fixées des voiles triangulaires (aptes à capter la direction du vent), mais aussi des voiles carrées, favorables à la propulsion avec vent arrière. La caravelle a des

...

Télécharger au format  txt (6.7 Kb)   pdf (77.7 Kb)   docx (7.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com