DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Histoire De L'Art - Statue Liberté

Rapports de Stage : Histoire De L'Art - Statue Liberté. Rechercher de 50 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires
Page 1 sur 4

de l'oppression. De son inauguration en 1886 au Jet Age, la statue a ainsi été la première vision des États-Unis pour des milliers d'immigrants, après une longue traversée de l'océan Atlantique. En réalité, c’est au départ un cadeau donné par la France aux Etats Unis en signe de paix entre les 2 nations. À cette époque, les États-Unis sortaient de la guerre de Sécession qui avait duré de 1861 à 1865, et le pays était en pleine période de reconstruction et à l'aube du Gilded Age, c'est-à-dire de la « période dorée ». Le sculpteur alsacien fut ainsi engagé pour imaginer une statue qui devait être achevée en 1876, date du centenaire de la déclaration d'Indépendance.

En 1870, Bartholdi sculpta une première ébauche en terre cuite et en modèle réduit[4] aujourd'hui exposée au musée des Beaux-Arts de Lyon. La même année, la France entrait en guerre contre la Prusse et devait capituler. Le 10 mai 1871, elle cédait l'Alsace-Moselle à l'Empire allemand. L'opinion publique et le gouvernement français furent déçus de la sympathie des États-Unis pour les Allemands, dont le nombre était important sur le sol américain. Le projet commémoratif fut temporairement écarté en raison des troubles politiques que connaissait la Troisième République. En effet, la plupart des Français pensaient alors que cette république n'était qu'une solution temporaire qui laisserait place à la monarchie, ou à un régime semblable à celui de Napoléon 1er. L'idée d'offrir une représentation de la liberté à une république sœur située de l'autre côté de l'Atlantique joua alors un rôle important dans la lutte pour le maintien de la république.

3) Analyse :

La statue représente une femme en station verticale, vêtue d'une robe ample et coiffée d'une couronne comportant sept pointes, symbolisant les sept continents (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe, Asie, Afrique, Océanie et Antarctique)[]. Cependant, les sept pointes pourraient également évoquer les sept océans (Arctique, Antarctique, Atlantique nord et sud, Pacifique nord et sud et Indien)[]. Le diadème fait aussi penser à celui que portait le dieu du soleil Hélios. La statue tient dans sa main gauche une tablette, qu'elle garde près de son corps, alors que sa main droite brandit une torche enflammée, maintenue en hauteur. La tablette évoque la loi ou le droit, alors que la torche renvoie aux Lumières. La structure est recouverte d'une fine couche de cuivre, qui repose sur une énorme structure en acier (à l'origine en fer puddlé), à l'exception de la flamme qui est recouverte de feuillets d'or. La structure repose sur un premier socle de forme carrée, lui-même posé sur un autre socle en forme d'étoile irrégulière à onze pointes. La hauteur de la statue de la Liberté est de 46,5 mètres, hauteur qui est portée à 92,9 mètres entre la base du piédestal et la torche. La tablette tenue dans la main gauche est gravée de la date d’indépendance des Etats Unis, écrite en chiffres romains. Les vingt-cinq fenêtres symbolisent quant à elles vingt-cinq pierres gemmes trouvées sur la terre et les rayons du ciel qui brillent sur le monde[]. Au pied de la structure se trouvent des chaines brisées qui symbolisent la liberté. La statue est tournée vers l'est, c'est-à-dire vers l'Europe, avec laquelle les États-Unis partagent un passé et des valeurs. Sur sa base, une plaque de bronze porte, gravée, une partie (la fin)

...

Télécharger au format  txt (5.6 Kb)   pdf (71.9 Kb)   docx (7.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com