DissertationsEnLigne.com - Dissertations gratuites, mémoires, discours et notes de recherche
Recherche

Avenir d'une illusion, analyse

Dissertation : Avenir d'une illusion, analyse. Rechercher de 47 000+ Dissertation Gratuites et Mémoires

Par   •  2 Mars 2018  •  Dissertation  •  1 044 Mots (5 Pages)  •  311 Vues

Page 1 sur 5

Nietzsche disait que « les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les opinions ». Nous trouvons un large écho à cette idée au fil de cet extrait de L’avenir d’une illusion publié en 1927 dans lequel Freud questionne le lien entre la religion et les lois. Il explique la puissance de Dieu concernant certains éléments de la culture humaine et les effets que la séparation de la religion et des lois pourraient avoir, ainsi que l’importance de ces derniers dans notre société.

Freud dit que l'idée de Dieu a aider a créer la notion de “grands interdits”, sans lesquels une société ne serait possible. En effet, sans des manières de contrôler nos instincts, comment arrêterions nous le viol de toute femme et les meurtres? Peut-être cela rendrait notre vie plus intéressante, mais les conséquences seraient désastreuses. En effet nous serions en conflit constamment et notre vie même serait en danger. Pour cette raison la religion a un avantage, par contre, il existe des inconvénients. Les lois sociales basées sur la religion sont imparfaites et inchangeables. Cela est dû au fait que lorsqu’ils sont considérés comme sacrés, ils sont incontestables. Effectivement, à une époque où la religion est prise si sérieusement, qui aurait l'audace de contredire ce que dit l’église? De plus, Dieu et ces lois étaient présentés comme des solutions aux maux de la société. Pourquoi remettre cela en cause?

Freud remet cela en cause parce qu’il pense qu’il existe des avantages à reconnaître l’origine humaine des prescriptions morales et sociales. Il dit que si ces lois sociales n'étaient plus considérées comme sacrées, les hommes comprendraient qu’elles n’existent pas pour les contrôler, mais pour rendre la civilisation possible, et ils essayeraient donc de les améliorer et non de les abolir. Il est vrai que dès que nous nous sentons opprimés, nous cherchons à nous libérer. Prenons l'exemple de la révolution française. Freud cherche tout simplement à éviter se genre de chose. En outre, une chose établie par Dieu ne peut être changée, donc pour pouvoir modifier ces lois il faut admettre qu’elles proviennent de l’homme.

D'après Freud il existe des principes qui sont universellement valables. Ce sont les “grands interdits.” Par exemple nous savons tous qu’il ne faut pas tuer les autres et que voler est mal. De la même manière, l’inceste et le viol sont reconnus comme déplorables par tous. Comment expliquer que ces choses n’ont pas besoin d'être écrite pour être comprises? A l'époque que ce texte a été écrit, beaucoup diraient que Dieu nous impose ces règles, mais Freud dit que ce n’est pas le cas. Effectivement, si Dieu aurait créé ces lois fondamentales, ne serait-il pas aussi responsable de toute autre loi? Freud dit que cela n’est pas possible car il existe trop de lois qui “portent mal l'auréole du sacré.” C’est à dire que ces lois sont trop imparfaites pour être dérivées de Dieu. Par exemple, des lois qui sont variables selon les époques ou les pays. Prenons l’esclavage comme cas plus précis. L’esclavage fut aboli des décennies plus tard aux Etats-Unis qu’en Europe. Par ailleurs, les lois de mariage sont variables aussi. Dans certains pays il est légal pour un homme de se marier à plusieurs femmes. De plus, le mariage entre deux personnes du même sexe est légal depuis très peu de temps, et reste illégal dans de nombreux pays. Si Dieu est responsable de nos lois comment est-ce possible? Est-il venu aux Etats-Unis plus tard qu’en Europe? Freud explique ceci en disant tout simplement que nos lois viennent de nous et rien d’autre.

Freud explique que les lois nous appartiennent pour nous convaincre que nous pouvons les changer et qu’elles sont nécessaires. En effet une société sans lois ne serait plus une société. Nous ferions tout ce que nous voudrions et la société serait en chaos. Mais les lois n’existent pas

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (43.1 Kb)   docx (12.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur DissertationsEnLigne.com